Le français: langue de culture


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 un envoyé spécial de l'Onu appelle à agir sur la pauvreté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
*mioche*
Administrateur
Administrateur


Masculin
Nombre de messages : 671
Age : 27
Localisation : Pays paisible
Emploi : lycéen
Date d'inscription : 05/07/2006

MessageSujet: un envoyé spécial de l'Onu appelle à agir sur la pauvreté   Jeu 10 Aoû 2006 - 2:34

Sida: un envoyé spécial de l'Onu appelle à agir sur la pauvreté

MONTREAL (AFP) - 09/08/2006 19h04 - L'envoyé spécial de l'Onu pour le sida en Afrique, Stephen Lewis, a appelé mercredi les pays les plus riches à annuler la dette des plus pauvres pour les aider à combattre l'épidémie de VIH/sida.

Il y a "un urgent besoin de s'attaquer au sida dans le contexte de la pauvreté", a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse à Toronto, où s'ouvre vendredi la 16e Conférence internationale sur le sida.

Il a accusé le G8 de ne pas avoir respecté ses engagements pris l'an dernier en vue d'une aide accrue aux pays d'Afrique et d'un allègement de leur dette. Ces promesses, faites au cours d'un sommet en Ecosse, "s'effilochent" ou "ont été trahies", a-t-il dit.

Ainsi, seul un tiers des pays les plus touchés par le sida, la dette et la pauvreté pouvaient s'attendre à une annulation partielle de leur dette au milieu de 2006, a-t-il dit. Quant aux engagements financiers des donateurs à l'égard de leurs objectifs de réduction de la pauvreté et de la prévention du VIH, ils ne couvrent même pas la moitié des sommes nécessaires, a-t-il déploré.

Les pays du G8 s'étaient aussi engagés à consacrer 0,7% de leur PIB à l'aide au développement.

Il a mis au défi le Canada, hôte de la conférence, de se fixer une date butoir pour atteindre cet objectif, "plutôt que de se contenter de banalités".

Le Canada est le seul pays à avoir endossé l'objectif de 0,7% qui ne se soit pas donné d'échéance pour sa réalisation, a-t-il dit, notant que la France concrétiserait cet engagement en 2013, le Royaume-Uni en 2013, l'Allemagne et l'Italie en 2015.

"Ce n'est pas de la délinquance mais bien, comme des gens l'ont souligné, de l'hyprocrisie", a-t-il déclaré.

Des cinq millions de personnes qui contracteront le VIH/sida cette année, 95% vivent dans des pays à revenu faible ou moyen, a indiqué de son côté Joanne Csete de l'ONG "Groupe pour l'accès mondial aux traitements".

TV5/médecine-santé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languedeculture.forumpro.fr
*mioche*
Administrateur
Administrateur


Masculin
Nombre de messages : 671
Age : 27
Localisation : Pays paisible
Emploi : lycéen
Date d'inscription : 05/07/2006

MessageSujet: La Fondation Gates donne 500 millions USD ...   Jeu 10 Aoû 2006 - 2:45

La Fondation Gates donne 500 millions USD au Fonds mondial contre le sida

GENEVE (AFP) - 09/08/2006 16h53 - La Fondation Gates va donner 500 millions de dollars au Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme, a annoncé mercredi le Fonds à quelques jours d'une conférence majeure sur le sida où sera rappelée la nécessité d'accroître et de pérenniser les financements.

La Fondation Bill et Melinda Gates, fondation philanthropique du couple le plus riche du monde, s'engage à hauteur de 100 millions de dollars par an de 2006 à 2010, a précisé le Fonds dans un communiqué depuis Genève.

Cette "contribution de taille contribuera à sauver des millions de vies menacées par le sida, la tuberculose ou le paludisme", s'est félicité le directeur général du Fonds, Richard Feachem, lors d'une conférence téléphonique à New York.

Portant sur cinq ans, cet engagement "est surtout un vote de confiance très important pour le modèle novateur incarné par le Fonds mondial, dont on espère qu'il entraînera d'autres donateurs publics ou privés", a ajouté le professeur Feachem.

Il s'agit seulement de la deuxième contribution accordée sur plusieurs années au Fonds mondial, qui avait suscité peu d'adhésion lors de sa création en janvier 2002 par le secrétaire général de l'Onu Kofi Annan dans le but de susciter des financements supplémentaires contre les trois maladies qui tuent le plus dans les pays pauvres.

Mais le Fonds finance aujourd'hui des programmes engagés dans 132 pays, pour un total de 5,4 milliards de dollars : 544.000 malades du sida bénéficient ainsi de traitements antirétroviraux, 1,4 million de personnes sont soignées contre la tuberculose et plus de 11 millions de moustiquaires ont été distribués pour protéger femmes et enfants des infections de paludisme.

La Fondation Gates est pour l'instant de loin le plus gros contributeur privé au Fonds, qu'elle avait aidé à lancer avec un apport initial de 100 millions de dollars.

En dépit d'un doublement des donations provenant de certains pays membres (le Japon, la France, la Grande-Bretagne et le Canada, selon M. Feachem), le Fonds doit encore trouver 500 millions de dollars pour combler ses besoins de financements en 2006, a souligné son directeur général.

"Nous avons besoin d'engagements à long terme afin de garantir la poursuite des traitements", a-t-il lancé. La Grande-Bretagne pourrait annoncer prochainement un engagement sur dix ans.

Quelque 55% du budget va à la lutte et à la prévention du sida, le reste étant réparti presque à égalité entre tuberculose et paludisme. Plus de la moitié de ces fonds vont à l'Afrique.

Selon l'agence des Nations unies qui coordonne l'action contre le sida, 8,9 milliards de dollars de toutes sources seront consacrés à la lutte contre l'épidémie en 2006, contre 1,6 milliard en 2001.

Mais le succès dépendra de l'intensification des efforts, notamment financiers, pour combler des besoins croissants, estimés à plus de 22 milliards de dollars en 2008.

Fin 2005, 38,6 millions de personnes dans le monde vivaient avec le virus du sida. 4,1 millions ont été infectées en 2005.

Dimanche, 20.000 experts du monde entier se retrouvent pour une semaine à Toronto (Canada) pour la 16ème conférence internationale sur le sida.

TV5/santé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languedeculture.forumpro.fr
 
un envoyé spécial de l'Onu appelle à agir sur la pauvreté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Envoyé spécial jeudi 28 mai
» [Envoyé spécial] Recherche témoignages sur le harcèlement entre élèves à l'école
» Envoyé Spécial : Little Buddha
» Hier soir Envoyé Spécial : Dépression, une épidémie ? Les antidépresseurs, efficacité ?
» Emission d'Envoyé Spécial : le copier-coller

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le français: langue de culture :: Divers :: Pause-café-
Sauter vers: