Le français: langue de culture


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Téléphones royaux écoutés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
*mioche*
Administrateur
Administrateur


Masculin
Nombre de messages : 671
Age : 27
Localisation : Pays paisible
Emploi : lycéen
Date d'inscription : 05/07/2006

MessageSujet: Téléphones royaux écoutés   Ven 11 Aoû 2006 - 11:59

Téléphones royaux écoutés : la liste des victimes pourrait s'allonger

LONDRES (AFP) - 09/08/2006 21h51 - Scotland Yard, après avoir arrêté un journaliste accusé d'avoir mis sur écoute des téléphones dans l'entourage du prince Charles, n'excluait pas mercredi que la liste des victimes puisse s'allonger et dépasser le cadre de la famille royale.

Selon des sources policières, des vedettes, des hommes politiques et d'autres membres de la monarchie étaient aussi dans le collimateur du journal populaire News of the World.

Clive Goodman, le chef du "service des informations royales" de cette édition dominicale du Sun, placé en garde à vue depuis son arrestation mardi matin, a été inculpé puis libéré sous caution mercredi soir.

Parmi les charges retenues contre lui, la justice lui reproche notamment l'interception illégale de communications, en particulier de la boîte vocale d'un téléphone privé.

Glen Mulcaire, 35 ans, également arrêté mardi, a lui aussi été inculpé dans l'affaire avant d'être libéré sous caution. Un troisième homme, âgé d'une cinquantaine d'années avait déjà été libéré mercredi matin sous caution.

Les locaux de News International, la filiale britannique du groupe Murdoch éditant le journal, ont également été perquisitionnés par la police antiterroriste, chargée de l'enquête puisque des membres de la monarchie sont concernés.

Les investigations ont débuté il y a sept mois après des plaintes de collaborateurs de Clarence House, la résidence du prince Charles.

Elles auraient permis d'établir que les messageries des téléphones mobiles de plusieurs employés du prince avaient été mis sur écoute. En revanche, selon des sources proches de l'enquête, on n'aurait pas enregistré de conversations proprement dites.

Les écoutes téléphoniques privées sont illégales en Grande-Bretagne et passibles de deux ans de prison. L'autorité de la presse, la Press Complaints Commission, a rappelé mercredi qu'elles étaient aussi contraires à la déontologie.

Parmi les autres victimes possibles figureraient notamment des personnalités de la famille royale résidant au palais de Buckingham, la résidence londonienne de la reine Elizabeth II.

Il y aurait aussi des footballeurs, au moins un député, et plusieurs membres importants du gouvernement, mais pas le Premier ministre Tony Blair.

Des sources policières ont indiqué que de nombreux numéros de téléphone étaient en cours d'analyse.

Le News of the World, premier tirage du pays avec 3,47 millions d'exemplaires vendus en moyenne, n'en est pas à son premier incident avec la famille royale.

Ce journal avait ainsi déjà piégé deux princesses en leur faisant rencontrer de faux cheikhs qui leur faisaient miroiter des contrats mirobolants... et recueillaient au passage des déclarations ridicules ou embarrassantes pour la monarchie.

C'est le News of the World qui a révélé, en 2002, que le prince Harry avait fumé du cannabis. S'acharnant sur le second fils de Charles, le journal révélait deux ans plus tard qu'il avait triché à l'épreuve d'art du baccalauréat.

L'hebdomadaire, chasseur de scoops en tous genres, bénéficie en général du fait que les tribunaux britanniques défendent assez mollement la vie privée.

Il vient toutefois de perdre un procès retentissant. Tommy Sheridan, un homme politique écossais s'estimant diffamé par les allégations de moeurs légères, a obtenu 200.000 livres (297.000 euros) de dommages-intérêts.

Pour la famille royale, cette nouvelle affaire rappelle aussi de cuisants souvenirs d'écoutes téléphoniques, et en particulier celle du "Camillagate".

En 1993, un radio amateur rendait public l'enregistrement d'une conversation datant de 1989 entre Charles, alors marié à Diana, et sa maîtresse Camilla Parker-Bowles, qui devait devenir sa femme en 2005. Les propos échangés ne laissaient aucun doute sur la nature de leur relation.

Un an plus tôt, une autre cassette permettait d'entendre Diana disant à plusieurs reprises "je t'aime" à un homme plus tard identifié comme son amant.

TV5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languedeculture.forumpro.fr
 
Téléphones royaux écoutés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gaston Couté
» Des téléphones chinois qui explosent !
» [Cellular Phones] Themes, application, jeux....
» Fastes royaux, la collection de tapisseries de Louis XIV
» COUTÉ (Joseph) Sergent-major 7è Léger - Meung-S/Loire LOIRET

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le français: langue de culture :: Divers :: Pause-café-
Sauter vers: