Le français: langue de culture


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 passé composé et passé simple

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
*mioche*
Administrateur
Administrateur


Masculin
Nombre de messages : 671
Age : 27
Localisation : Pays paisible
Emploi : lycéen
Date d'inscription : 05/07/2006

MessageSujet: passé composé et passé simple   Jeu 24 Aoû 2006 - 11:43

Le passé simple et le passé composé ont la même valeur temporelle : un événement qui s’est terminé dans le passé.
* Un cheval passa ; les poules suivirent, remplies d’espoir. (Giraudoux)
* Il mourut le 31 décembre pour ne pas avoir à payer d’étrennes.
* Il m’aima pendant quarante jours et quarante nuits. Un déluge !

Le passé simple ne convient guère pour un passé très proche.
* ? Ce matin, j’appris qu’il s’appelait Noé.
Un passé de quinze jours, tel que vous l’indiquez, n’est pas un passé disons historique.

Sous cette réserve, le passé simple convient fort bien aux narrations romancées.
* Un plat de champignons me laissa seul au monde. (Sacha Guitry)
Notamment à des faits passés successifs.
* D’abord, il avait pensé à se marier avec une veuve, mais il s’aperçut à temps que, si elle avait perdu son mari, elle avait conservé son amant. La seconde fois, avec une jeune fille du meilleur monde, mais, en causant avec elle, il découvrit que, pendant leur nuit de noces, elle aurait trop de choses à lui apprendre. (Alfred Capus)

A l’inverse, l’imparfait convient mieux pour exprimer la continuité ou pour faire la description du décor ou le commentaire des faits.
* J’aperçus ma maîtresse qui était au bras de son mari.

Dans un contexte présent, il donne une dimension historique au fait.
* On prétend que Pénélope fut la dernière épreuve d’Ulysse. (D’après Cocteau)

Comme l’indicatif présent, il peut exprimer des vérités intemporelles.
* Les mots historiques sont des mots que de grands personnages prononcèrent après leur mort. (Prévot)
* Entre Bacchus et le sacré vallon, toujours on vit une étroite alliance. (La Fontaine)

En raison de l’étrangeté de ses formes, il disparaît progressivement du langage parlé au profit du passé composé. Même à l’écrit, on ne l’emploie plus guère qu’à la troisième personne.
* Oui, dès l’instant que je vous vis, / Beauté féroce, vous me plûtes : / De l’amour qu’en vos yeux je pris, / Sur-le-champ, vous vous aperçûtes. (Alphonse Allais à Jane Avril) (Par dérision...)

Par lui, que je respecte de tout coeur !

_________________
*mioche*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languedeculture.forumpro.fr
 
passé composé et passé simple
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» passé simple ou passé composé
» L'imparfait, le passé composé et le passé simple
» Conju présent / passé composé en 4ème
» l'usage des verbes imperfectifs dans le présent et le passé composé
» When to use le passé composé and the imparfait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le français: langue de culture :: Etude linguistique :: Points de grammaire-
Sauter vers: