Le français: langue de culture


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 bohème et Bohême

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tran Anh Tuan
Modérateur intérimaire


Masculin
Nombre de messages : 23
Age : 31
Localisation : Hanoi - Vietnam
Date d'inscription : 14/12/2006

MessageSujet: bohème et Bohême   Mer 20 Déc 2006 - 22:08

Bonjour,

Pourriez - vous me dire quel est le genre littéraire de ce poème. En plus, quel est son thème dominant, son sous-thème. Est-ce "brouillard" ici une image symbolique, ou métaphorique ??

J'aime la littérature, mais malheureusement j'en suis vraiment quasi-nul. Alors, "dispensez - moi le moindre plaisir" de votre travail.

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oli29
Modérateur
Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 247
Age : 63
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 30/07/2006

MessageSujet: Re: bohème et Bohême   Mer 20 Déc 2006 - 22:21

Tran Anh Tuan a écrit:
( ... )

Appliquant cette signification à "esseuleur", je ne sais pas ce qu'on pourrait obtenir et si cette invention exprime exactement ton vouloir-dire. Encore, quel est le nom que "esseuleur" complète de sens ???

La langue française comprend environ quarante mille mots et nous n'en utilisons qu'un toute petite partie dans le langage courant, hélas.

L'adjectif "esseulé" est un mot familier et peu usité. Cet homme est entièrement esseulé. Qui est seul, délaissé de tout le monde.

Un synonyme de "esseuleur" , mot qui n'existe pas et qui, de plus, sonne très mal, pourrait être "lâcheur" : Celui qui abandonne ses amis. Il est familier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tran Anh Tuan
Modérateur intérimaire


Masculin
Nombre de messages : 23
Age : 31
Localisation : Hanoi - Vietnam
Date d'inscription : 14/12/2006

MessageSujet: bohème et Bohême   Mer 20 Déc 2006 - 23:27

Oli29 a écrit:

Un synonyme de "esseuleur" , mot qui n'existe pas et qui, de plus, sonne très mal, pourrait être "lâcheur" : Celui qui abandonne ses amis. Il est familier.

Bonjour Oli,

D'accord, je te comprends, mais il me semble que "esseuleur" , qui désigne une personne passant pour "lâcheur", comme t'as expliqué, fonctionne comme un nom. Néanmoins, je voudrais juste en plus le rapprocher de vengeur (car Dara l'a abordé) où "vengeur" en tant qu'adjectif, souvent complète de sens un nom d'objet et non une personne ??? Effectivement, ici, une satire vengeresse. D'ailleurs, "venger", et "vengeur" aussi, ont un sens (un fonctionnement) un peu particulier (je l'ai mentionné). Je trouve que c'est bien ça (comparer avec "vengeur-vengé) le difficile défavorisant l'appréhension du sens de "esseuleur" - s'il existait. Je ne sais même exactement pas la justesse de mes mots (dé)placés ici.

Enfin, qu'est-ce qu'une satire vengée ???

Alors, aidez - moi encore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dara
***


Féminin
Nombre de messages : 84
Age : 74
Localisation : Autriche
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture, musique classique et jazz
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: bohème et Bohême   Mer 20 Déc 2006 - 23:34

Bon, puisqu’on a déjà deux poèmes-surprises, je vais y ajouter le mien laissant de côté mes doutes sur l’effet de ma création esseuleur. Je ne lui trouve pas la sonorité trop laide et il exprime exactement ce que Hesse veut dire : le brouillard, métaphore de la vie isolée ainsi que la vie-même séparent les êtres et les réduisent implacablement à la solitude. Le couple esseulé – esseuleur a en plus l’avantage de rejoindre l’image du brouillard (I,2) à la réalité vécue (IV,2) tout en soulignant par le caractère inouï d’esseuleur le parallélisme.
Je sais bien que je risque la carte rouge par Oli29, mais la poètesse-amatrice en moi n’en peut faire autre.

Tran Anh Tuan, excusez-nous de ne pas avoir expliqué le contenu, l’idée du poème. En effet, le brouillard est ici une métaphore pour la solitude et l’isolement des hommes au milieu du monde.
Quant à mon exemple vengeur – vengé, ce n’était pas le sens que je voulais rapprocher à la notion seul, mais il portait seulement sur l’effet actif ou passif des deux formes. Autrement dit, je me demandais, si la terminaison –eur d’un adjectif implique de première vue une connotation plutôt active.

Cet étrange sentiment de voguer dans la brume !
Esseulée chaque brousse et pierre,
Nul arbre ne voit l’autre,
Chacun est solitaire.

Que d’amis peuplaient mon monde
Quand le soleil brillait dans ma vie.
Aujourd’hui que la brume tombe,
Ils ont tous disparu.

Faut dire que personne n’est sage
Ignorant cette obscurité,
Dont le discret et fatal laçage
Nous laisse de tout séparé.

Cet étrange sentiment de voguer dans la brume !
Vivre est chemin esseuleur.
Personne ne connaît l’autre,
Chacun est solitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Granduc
Co-Administrateur
Co-Administrateur


Masculin
Nombre de messages : 124
Age : 67
Localisation : France Sud
Emploi : Soignant
Loisirs : Culture et sport
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: bohème et Bohême   Jeu 21 Déc 2006 - 2:46

Bravo Dara, votre traduction rend bien l'atmosphère de l'original !

Si j'ai pris moins de libertés avec la langue française (je n'ai pas inventé de mot petit sourire ), j'en ai pris davantage avec le texte allemand, otant carrément certains mots qui me gênaient pour conserver la rythmique (p. ex. wandern au I,1 et jeder Busch au I,2). Mais l'allégorie brume / vie est moins perceptible.

J'ai en effet privilégié la structure en octosyllabes (qui n'est pas exactement la métrique d'origine), pour finir sur un dernier vers de quatre pieds (c'est une technique que j'ai déjà utilisée pour Erlkönig, de Goethe).

Voici le résultat, avec votre indulgence :

Ô étrangeté de la brume !
Où Chaque pierre est solitaire,
Où nul arbre n’en voit un autre :
Chacun est seul.

Le monde m’était plein d’amis,
Quand lumineuse était ma vie,
Mais le brouillard est là qui vient :
Aucun n’est là.

Nul ne peut se dire averti
S’il ne connaît l’opacité
Qui, tout en douceur et sans bruit,
Coupe de tout.

Ô étrangeté de la brume !
Notre existence est solitude.
Aucun de nous ne connaît l’autre :
Chacun est seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*mioche*
Administrateur
Administrateur


Masculin
Nombre de messages : 671
Age : 27
Localisation : Pays paisible
Emploi : lycéen
Date d'inscription : 05/07/2006

MessageSujet: Re: bohème et Bohême   Jeu 21 Déc 2006 - 3:28

S'il y va d'actif-passif, je propose pour ma part esseulant, au lieu de esseuleur par Dara.

_________________
*mioche*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languedeculture.forumpro.fr
Dara
***


Féminin
Nombre de messages : 84
Age : 74
Localisation : Autriche
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture, musique classique et jazz
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: bohème et Bohême   Jeu 21 Déc 2006 - 3:33

Trop tard, cher Mioche, j'y avais aussi pensé, mais vous savez: rime oblige!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dara
***


Féminin
Nombre de messages : 84
Age : 74
Localisation : Autriche
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture, musique classique et jazz
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: bohème et Bohême   Jeu 21 Déc 2006 - 3:43

Bravissimo Grandroi !!!

Que je vous dise quelles formules m’on plu particulièrement :

O étrangeté de la brume – ça se savoure dans la douceur de la tonalité avec ses e, a, o, u .
Nul ne peut se dire averti – il fallait la trouver, cette tournure
l’ opacité – exprime beaucoup mieux le sentiment d’angoisse que la seule obscurité
tout en douceur – exprime très bien l’infamie de ce brouillard métaphorique

J'aime aussi vos dernières lignes toutes dans le même rythme scandé bien que Hesse ait choisi d'en terminer seulement les strophes parallèles voir la première et la dernière.

Et à ne pas oublier le Ô goethéen! Un quelqu’un a compté les Ô dans Goethe et il en a trouvé – si je ne m’abuse – plus de 300.

Il faut absolument nous faire lire votre Erlkönig traduit !('nouvelle')


Maintenant on attend avec impatience l’œuvre de Snounit. Qu’il nous en fasse bientôt le plaisir ! Et puis, j'attends toujours que quelqu'un d'autre nous surprend comme l'on fait Petitprof et Oli92.


Dernière édition par Dara le Jeu 21 Déc 2006 - 4:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dara
***


Féminin
Nombre de messages : 84
Age : 74
Localisation : Autriche
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture, musique classique et jazz
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: bohème et Bohême   Jeu 21 Déc 2006 - 4:05

Tran Anh Tuan a écrit:
qu'est-ce qu'une satire vengée ???

Eh bien, c'est une satire dont on se venge p.ex. par une autre satire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Granduc
Co-Administrateur
Co-Administrateur


Masculin
Nombre de messages : 124
Age : 67
Localisation : France Sud
Emploi : Soignant
Loisirs : Culture et sport
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: bohème et Bohême   Jeu 21 Déc 2006 - 5:42

Merci Dara, mais je considère modestement comme normal qu'un natif ait quelques facilités à tourner ses formules dans sa langue maternelle. Si vous lisiez mon allemand (en prose) !

C'est pourquoi je tiens à vous signaler que je ne peux me livrer à ce genre de gymnastique qu'avec des poèmes très faciles à comprendre.

Je parle à dessein de gymnastique, car certaines tournures utilisées relèvent du procédé sémantique (utiliser des mots rares ou des licences pour concilier la métrique et la rime.

J'ai en effet essayé avec d'autre poésies qui me plaisaient, mais dès qu'elles arrivent à un certain niveau de complexité de langue, de nuances, ou au contraire de concision, d'ellipses, je ne comprends plus l'original allemand et me livre à d'horribles contresens.
Je me suis aussi fait piéger par des faux-amis : ainsi j'avais traduit treu (im König in Thule, mon préféré entre tous) par brave, avant de comprendre fidèle.

Je ne pense pas que ces traductions méritent les honneurs de notre forum, mais je me ferai un plaisir de vous les faire parvenir par courrier privé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dara
***


Féminin
Nombre de messages : 84
Age : 74
Localisation : Autriche
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture, musique classique et jazz
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: bohème et Bohême   Jeu 21 Déc 2006 - 17:16

Merci beaucoup, je suis très curieuse.

PS. Aujourd'hui, le forum marche très mal et d'une lenteur extrême, alors que tous les autres sites fonctionnent. Y aurait-il des problèmes internes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*mioche*
Administrateur
Administrateur


Masculin
Nombre de messages : 671
Age : 27
Localisation : Pays paisible
Emploi : lycéen
Date d'inscription : 05/07/2006

MessageSujet: Re: bohème et Bohême   Ven 22 Déc 2006 - 3:51

Bonsoir Dara,

je ne vois pas où est la panne, puisque le fonctionnement du forum n'a rien de cassé. Enfin, je crois pas.

_________________
*mioche*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languedeculture.forumpro.fr
Dara
***


Féminin
Nombre de messages : 84
Age : 74
Localisation : Autriche
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture, musique classique et jazz
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: bohème et Bohême   Ven 22 Déc 2006 - 4:22

Merci Mioche de votre réponse. Depuis midi ça fonctionne de nouveau sans problèmes, Mais ce matin, j'ai eu vraiment des difficultés et comme les autres forums fonctionnaient normalement ...

Et puisque j'en suis aux forums, permettez-moi de reparler des caractères tellement petites.

Je ne comprends pas pourquoi sur tous les autres forums la taille NORMALe est 12 alors qu'ici elle est au plus 10. Bien sûr, on peut agrandir sur l'ordinateur, mais faut-il toujours "travailler" avant le plaisir de vous lire? Per aspera ad astra?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
snounit
*


Nombre de messages : 17
Age : 36
Localisation : En partance
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: bohème et Bohême   Lun 25 Déc 2006 - 4:49

Bonjour et félicitations pour vos traductions! Je suis encore dans les douleurs de l'enfantement d'une union franco-germanique et me casse les dents sur la conservation d'un rythme certain, d'un phrasé presque lapidaire et de rîmes qui me rappellent combien je suis pauvre en synonymes ^^. Je mettrai peut-être un bon mois avant d'exposer quelque chose de "correct" et poursuis mes tentatives...

Les textes en prose, passent encore...Mais la poésie! Quelle difficulté. Les mots se suffisent en eux-même et c'est bien là l'écueil ! :p Mais c'est un travail (quasiment au sens étymologique du terme (rires) ) des plus intéressants!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petitprof
Modératrice
Modératrice


Féminin
Nombre de messages : 113
Age : 69
Localisation : Suisse romande - Cossonay
Emploi : Retraitée ! Génial !
Loisirs : Des loisirs à plein temps !
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: bohème et Bohême   Mar 26 Déc 2006 - 19:17

Alors ... Je voudrais rassurer SNOUNIT :
Il n'est déjà pas "donné" à tous les "natifs" (comme les nomme MIOCHE) - surtout les jeunes ! - d' écrire, tout simplement, en prose, dans leur langue maternelle ! ...
Un nombre toujours plus restreint d'auteurs (souvent de chansons ...) arrivent à développer une suite d'idées, avec des mots choisis pour leur rythme et leurs rimes !
Nous venons de constater, avec ce texte "Im Nebel", qu'il n'est pas facile de traduire des "représentations" poétiques, lorsqu'elles sont rédigées dans une langue "étrangère" ...

Alors, je vous l'assure ! vous ne devez avoir aucun "complexe" de ne pas pouvoir écrire, ni traduire, de poèmes en français !

Et ... Que penseriez-vous de poser la question différemment :
Ne serait-ce pas déjà "un sommet" de maîtriser une langue étrangère, au point de comprendre vraiment ses poètes ?
Je veux dire : sans chercher à les traduire (ni littéralement, ni approximativement !)

Je vous suggère de vous "régaler" ... en lisant des poèmes - et des paroles de chansons de certains auteurs - écrit(e)s en français.
Souvenez-vous qu'un "bijou" authentique - qu'il soit d'orfèvrerie ou de langue - ne peut pas être dupliqué, ni reproduit dans une autre matière ...

Bonnes lectures !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dara
***


Féminin
Nombre de messages : 84
Age : 74
Localisation : Autriche
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture, musique classique et jazz
Date d'inscription : 07/11/2006

MessageSujet: Re: bohème et Bohême   Mer 27 Déc 2006 - 18:30

snounit a écrit:
c'est un travail des plus intéressants!
Bonjour Snounit,
Ne lâchez pas! je t'aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: bohème et Bohême   Aujourd'hui à 0:35

Revenir en haut Aller en bas
 
bohème et Bohême
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Question sur une version bizarre de "Ma Bohême"
» Ma Bohème en BD
» Les Hussites
» poésie :Dernier vers du poème "bohémiens en voyage"
» "Ma Bohème"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le français: langue de culture :: Etude linguistique :: Bigornes, verlans, jurons, dialectes, néologisme, archaïsme-
Sauter vers: