Le français: langue de culture


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Emploi du nom comme adjectif ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chipbong
*


Nombre de messages : 19
Age : 42
Localisation : Hanoï
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Emploi du nom comme adjectif ?   Mar 27 Fév 2007 - 12:09

Bonjour mes ami(e)s,

Que pensez-vous des phrases du genre :
1. Elle semble plus linguiste du dimanche que je ne le pensais.
2. La plus école de langues du pays est bien celle-là.
3. Quel est le plus endroit du Vietnam pour passer une semaine de vacances ?

Merci de tout avis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*mioche*
Administrateur
Administrateur


Masculin
Nombre de messages : 671
Age : 27
Localisation : Pays paisible
Emploi : lycéen
Date d'inscription : 05/07/2006

MessageSujet: Re: Emploi du nom comme adjectif ?   Mer 28 Fév 2007 - 5:36

J'avoue que ces sortes de phrases me sont nouvelles à part entière. Barbarisme, non ?

_________________
*mioche*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languedeculture.forumpro.fr
chipbong
*


Nombre de messages : 19
Age : 42
Localisation : Hanoï
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Emploi du nom comme adjectif ?   Mer 28 Fév 2007 - 10:58

Barbarisme, charabia, ou seulement langue relâchée mais non fautive ?

Si on peut dire « les plus gens de bien » (ceux qui ont le plus de vertu, dixit Littré), alors pourquoi ne peut-on pas se permettre de dire « le plus endroit du Vietnam » ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Granduc
Co-Administrateur
Co-Administrateur


Masculin
Nombre de messages : 124
Age : 67
Localisation : France Sud
Emploi : Soignant
Loisirs : Culture et sport
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Emploi du nom comme adjectif ?   Mer 28 Fév 2007 - 16:21

Bonjour à tous les deux (et aux autres !),

ça va être difficile de justifier certains emplois autrement que par un "je l'ai dans l'oreille" joie . En effet, ta première phrase, Chipbong, me semble recevable, mais pas les deux autres. Pourquoi ?

Je pense que la construction n'est pas la même :

Dans Elle semble plus linguiste du dimanche que je ne le pensais, nous avons un sujet "elle", un verbe d'apparence ou d'état "semble" et un attribut du sujet "linguiste du dimanche", substantif utilisé comme qualificatif.
Et on peut considérer qu'il existe une ellipse de l'article "une linguiste du dimanche".

Dans ton deuxième exemple, c'est ce groupe substantif "école de langues" qui est sujet, et non le pronom "celle-là". Cette inversion déjà empêche le recours à cette ellipse.

Alors, pourquoi ton troisième exemple, où le pronom est sujet, me paraît-il irrecevable ? Probablement à cause de l'interrogation : "endroit du Viet-Nâm" n'est pas considéré comme un pur attribut, mais constitutif de l'interrogation (je ne suis pas sûr d'utiliser le bon terme de grammaire).
Mais cette explication ne suffit pas : en effet, on ne dira pas "C'est ici le plus endroit du VN", pourquoi ?

Je pense que c'est ton exemple tiré de Littré "les plus gens de bien" qui nous éclaire : il semblerait que cette tournure (qui reste rare) soit réservée aux personnes.
Notons toutefois que l'article est ici présent, mais il ne me paraît pas impossible d'écrire "Ce sont eux qui sont le plus gens de bien", avec un pronom sujet, et la locution "le plus" qui fait disparaître l'article "les".

En fait, et en y réfléchissant mieux, la tournure pourrait s'appliquer à des lieux ou des objets, mais avec une construction autre :

Cet hôtel est plus coupe-gorge que palace.
Cette soupe est plus brouet que velouté.

On a ici un nom sujet, et non plus un pronom : l'ellipse de l'article après le verbe d'état est plus perceptible et passe bien. Ce type de construction avec nom + verbe d'état + attribut du sujet (et article ellipsé) est moins rare : recherchée mais usitée.

Aurai-je répondu à ta question et à l'interrogation de Mioche
[*] ?



[*] futur antérieur exprimant une hypothèse provisoirement vraisemblable joie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Granduc
Co-Administrateur
Co-Administrateur


Masculin
Nombre de messages : 124
Age : 67
Localisation : France Sud
Emploi : Soignant
Loisirs : Culture et sport
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Emploi du nom comme adjectif ?   Jeu 1 Mar 2007 - 17:59

Re-bonjour,

bon, j'ai écrit des bêtises (ou plutôt des imprécisions) alors, plutôt que corriger (ce qui ne serait pas très honnête), je précise.

1) J'aurais dû rectifier légèrement l'intitulé de ta question : « Emploi du nom comme attribut (et non comme adjectif) ». C'est complètement différent !
Exemples : Je connais cet homme, il est professeur ; cette femme est journaliste. Cette ville n'est que ruines, tout semble poussière et désolation.

2) On s'aperçoit, à la lecture de ces exemples et en réfléchissant à la fonction de l'attribut, que le nom utilisé en attribut doit apporter une qualification plus précise par rapport au nom générique du sujet !

Ainsi, dans les phrase "litigieuses" que nous a proposées Chipbong, le problème vient de ce que les noms mis en attribut ne sont pas assez "qualifiants" par rapport au sujet.
=> « Quel est le plus endroit du Vietnam pour passer une semaine de vacances ? » devrait s'exprimer (à peu près) de cette manière « Quel endroit du Viet-Nâm est le plus paradis pour passer ses vacances ? », mais on mettra quand même de préférence un adjectif (paradisiaque).
=> « La plus école de langues du pays est bien celle-là.» ne peut pas se dire tel que, mais plutôt « De toutes ces écoles, la plus école de langues est bien, celle-ci. » : cela peut se dire, même si, là encore, on dira plutôt « la plus spécialisée en langue ...».

Je pense que cela vient du fait que, soit le mot possède un adjectif dérivé (paradis / paradisiaque), soit il reprend le même nom que le sujet assorti d'un C. de nom (école / école de langue). Ainsi on dira « Cet établissement est plus école de langues que [école] de danse. »
Ensuite, dès qu'on utilise la préposition plus, il manque souvent le deuxième membre de la comparaison : plus ... que. « Ce plat est plus soupe que purée. ». Cela ne devrait pas jouer avec le superlatif : « Ce garçon est le plus luron que je connaisse. Cette femme est la plus commère du quartier. Ce vin est le plus piquette que j'aie jamais bu.» ou luron / commère/ piquette n'ont pas d'adjectif dérivé.
Cette absence d'adjectif dérivé semble plus rare avec les noms de lieux ou d'objets qu'avec les noms de personne, donc la construction moins facile aussi.

Reprenons : « Cet hôtel est plus coupe-gorge que palace. / Cette soupe est plus brouet que velouté. » ne posent aucun problème car on a les deux membres de la comparaison, et une précision de nature entre le nom générique (soupe / hôtel) et l'attribut.
Si nous l'appliquons à un nom de lieu : « Cet endroit où nous avons passé nos vacances tenait plus de l'enfer des moustiques que du paradis-plage ! » : mais on y met volontiers les articles (retour à l'exemple tiré de Littré par Chipbong) ! petit sourire

Cela dit, j'espère avoir un peu éclairé sa lanterne :

1) le nom attribut doit apporter une précison qualitative (ou quantitative) par rapport au sujet (nom ou pronom) ;
2) le nom attribut ne doit pas posséder d'adjectif dérivé [son emploi ne serait pas fautif, mais simplement inusité], ni être un composé du nom sujet ;
3) cette tournure semble davantage utilisée avec un comparatif (plus ... que) ou un superlatrif (le plus ...) ; dans le cas d'un superlatif, l'article ne peut disparaître ;
4) quand un comparatif n'est pas utilisé, le nom attribut sans article exprime un sens de généralité (Cette ville n'est que ruines).

Voilà ! n'hésitez pas à ajouter votre grain de sel ... en restant davantage correcteurs que censeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chipbong
*


Nombre de messages : 19
Age : 42
Localisation : Hanoï
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Emploi du nom comme adjectif ?   Sam 3 Mar 2007 - 23:14

Bonjour Granduc,

Merci d'avoir pris le temps de réfléchir sur ces phrases litigeuses. Ma lanterne a été bien éclairée grâce à tes interventions. En effet, je pense avoir compris les critères suivant lesquels un nom pourrait être employé avec un comparatif ou un superlatif à la place d'un adjectif, et en fonction d'attribut joie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emploi du nom comme adjectif ?   Aujourd'hui à 0:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Emploi du nom comme adjectif ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [grammaire] J'ai honte, mais je veux bien vos avis (participe passé)
» S'inscrire comme demandeur d'emploi en disponibilité
» L'emploi de l'adjectif chez Victor Hugo
» Logiciel emploi du temps
» Demande d'aide : propulsée "vacataire" par Pôle emploi, je recherche des cours de 6ème et 4ème en français

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le français: langue de culture :: Etude linguistique :: Points de grammaire-
Sauter vers: